Viviane Guini auteure

VOUS AVEZ ÉTÉ FORMIDABLES !

19 Fév 2022 Mots-Bonbons

Brèves d’écriture

Vous avez réussi à dénicher mon blog dans cette marée gargantuesque qu’est Google. Vous vous êtes aventurés au-delà de ma page d’accueil. Méfiants, vous n’avez pas cliqué tout de suite sur la couverture de mon premier roman, Toute la violence du monde mais vous avez timidement scrollé vers l’onglet Brèves d’écriture. Juste pour voir. Et là, bingo ! Vous  vous  êtes jetés sur mes rubriques avec délices. Vous avez découvert mes petits secrets d’auteure, vous avez doctement absorbé des infos pas si anciennes que ça et vous avez sagement cherché dans vos vieilles grammaires les règles d’accord de l’adjectif de couleur. Je vous le dis tout de suite. Je suis comblée. Je vous ai promis une récompense. C’est maintenant ! Je suis une femme de parole, moi !

Mots sortis on ne sait d’où

Regardons les choses en face. Écrire, c’est mettre des mots les uns à côté des autres. C’est prier le Ciel qu’à la fin, tous ces mots soient parvenus  à vous faire partager l’histoire qu’on portait au fin fond de soi depuis longtemps. Celle qui n’avait jamais réussi à sortir parce qu’on ne lui avait pas donné la chance de trouver ses mots pour se dire. Mais celle aussi qui, par ce choix de mots drôles, rares, mélodieux, insolites, obstinés, décalés, sortis de nulle part ou sortis de la voix très ancienne de Grand-Mère Mathilde, ces mots sordides, gourmands, pétaradants, lumineux, provocateurs, s’est écrite malgré nous, au cours de l’aventure que nous avons vécue avec elle.

Ça sonnait miraculeusement bien

J’aime les mots. J’en fais des collections depuis l’enfance, comme d’autres accumulent les petites voitures ou les albums de timbres. Au lycée, j’adorais Rimbaud, parce que dans Le Bateau Ivre, j’avais repéré au moins quinze mots que je ne connaissais pas. Plus tard, on m’a fait lire Mallarmé. Je ne comprenais pas un mot sur deux dans El Desdichado mais j’écoutais et ça sonnait miraculeusement bien. Puis, tout a dérapé. Je me suis mise à lire le dictionnaire, le midi, entre douze et treize, au moment du café. J’ai rajouté des carnets. Je les ai recouverts de mots. Incroyables, les listes de mots. Pris au hasard, ils finissent par créer du sens. Des cadavres exquis dont il ne reste plus qu’à cueillir la chanson.

Mes mots-bonbons

J’écris pour goûter des mots comme ces chocolats de Noël qu’on croque en attendant de découvrir si c’est liqueur ou pistache. Et bien, comme vous avez été formidables, je vous offre mes plus belles découvertes...et un bout de leur histoire. Puissiez-vous les déguster à votre tour, en vous délectant …ou les recracher comme ces nounours à la guimauve, mous et trop sucrés, qui charment les anniversaires d’enfants. Peu importe. Vous aurez fait un bout de chemin avec eux. Je vous offre mes mots-bonbons.  Mais comme vous avez plus d’un tour dans votre sac, faites-moi plaisir. Envoyez-moi par retour vos truffes en chocolat, vos vieux Batna du temps jadis, vos pastilles à la menthe qui piquent la langue et font pleurer les yeux. Vos Bêtises de Cambrai ou vos Tic-Tac qui-soignent-le-trac. Vos mots préférés. Tant de mots aujourd’hui sont échangés pour se faire du mal. Il en est tant pourtant que nous pouvons partager. Juste pour le plaisir.

J’ajoute 1. Que pour nous tous, auteurs ou lecteurs passionnés, cette cueillette de mots échangés pourra nourrir nos imaginaires et peut-être nous mener là où nous ne sommes jamais allés. 2. Maintenant que vous êtes convaincus que vous êtes formidables, il vous reste une dernière chose à faire. Cliquez donc sur la couverture de Toute la violence du monde. Il est temps pour vous de découvrir ce qu’ont pu faire mes mots.

Question 1 : réponse B Question 2 : réponse A et B (selon qu’on privilégie le sens de « air » ou le sens de « sembler ») Question 3 : réponse A ( accord du participe passé verbes pronominaux) Question 4 : réponse B ( accord des adjectifs de couleur composés) Question 5 : réponse A (accord du participe passé verbes pronominaux)


Lire les commentaires (0)

Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Rubriques

Pour vous tenir informés de mes bonheurs et de mes doutes d'auteure à ses débuts, entrez votre adresse mail ici (promis je ne la vends pas aux gafam!)

Envoyé !

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.